Mes outils

Depuis plus de 26 ans, j’accompagne des familles, des enfants et des adolescents. Ma pratique m’a permis d’acquérir de l’aisance dans l’utilisation de nombreux outils ludiques, pratiques.

Une grande confiance en leurs propres ressources me permet de faire émerger toutes leurs qualités pour affronter leurs peurs, franchir les obstacles qui les empêchent d’avancer et relever les défis qu’ils ont envie de réaliser.

Thérapie brève

L’idée de la thérapie brève est de s’intéresser « à ce qui marche, quand ça marche » plutôt qu’à « ce qui ne marche pas, quand ça ne marche pas ».

 

Parler des ressources, des compétences, orienter le discours autrement pour permettre d’agir autrement. Redécouvrir la liberté de choisir, cette approche s’oriente davantage vers les solutions que vers les problèmes.

"L'intérêt est porté sur ce qui est réalisable et qui peut être changé, plutôt que sur ce qui est inaccessible et qui ne peut pas être changé." Bill O'Hanlon

Thérapie familiale

Je suis formée en systémique et thérapeute de famille ASTHEFIS, Association Suisse des Thérapeutes de famille et intervenants systémiques.

L’être humain appartient à une famille, à une histoire, à une culture, à un environnement social et naturel avec lesquels il agit en interaction. Ces relations ne sont pas linéaires mais circulaires : il y a rarement une seule cause et une même conséquence. En tant que thérapeute, je m’adresse à un individu qui fait partie d’un système et aux systèmes d’individus que sont la famille et le couple. Ces systèmes forment davantage que la somme des individus qui les constituent : ils ont leur organisation, leur dynamique, leur manière d’être en équilibre ou de changer.

Ainsi, je m’intéresse au contexte familial et social des personnes, au fonctionnement des familles, à leurs compétences et ressources, à leurs besoins de stabilité et leurs capacités de changer. J’interroge les valeurs, les rôles, les règles de vie, les modes de communication, la manière de se différencier les uns des autres, l’histoire familiale, les solutions déjà trouvées. J’ai à cœur de ne pas proposer de modes d’emploi, de solutions toutes faites, de grilles de normalisation et je m’engage à ce que chacun, chaque famille puisse trouver son propre chemin, ses propres solutions en vous accompagnant sur un petit bout de chemin.

www.asthefis.ch

"La première chose qui disparaît dans une famille malheureuse, c’est l’humour, le plaisir de parler de tout et de rien avec légèreté, le bonheur de rire ensemble ». Nahum Frenck

Hypnose ericksonienne

Chacun, dans son quotidien, fait l’expérience de l’état de transe. Lorsque, au volant de sa voiture, on se rend compte que notre destination est déjà là, sans pour autant avoir le souvenir du chemin parcouru. Pour les enfants, c’est à l’école par exemple, lorsque la maîtresse parle et qu’en même temps, ils ont conscience d’être à l’école, et en même temps, la tête ailleurs.

 

La transe est donc un état naturel que chacun vit au quotidien, dans différentes situations de la vie. Depuis les années 1990, cet état a été identifié et caractérisé en imagerie cérébrale attestant ainsi de son existence réelle.

 

Se mettre en état d’hypnose, ou faire de l’hypnose avec un praticien, c’est reproduire intentionnellement cet état de transe avec un objectif qui est préalablement discuté entre le patient et son thérapeute.

 

L’hypnose peut être utilisée dans différents contextes et avec différentes intentions qui vont de la relaxation, aux renforcements des ressources, à des objectifs beaucoup plus ciblés et thérapeutiques comme un travail sur les peurs, les angoisses, les phobies, les troubles du sommeil, les douleurs chroniques, les traumas…

 

Voici le site de l'Institut Romand d'Hypnose Suisse: www.irhys.ch

"Vous savez plus de choses que vous savez que vous savez" Milton Erickson